Fiche de la compagnie Microsoft
NomMicrosoft
PaysEtats-Unis
Création1975
Rôle(s)Conversion (PC), Développement, Edition
Site officielhttp://www.microsoft.com/
Développeur, éditeur et distributeur américain basé à Redmond, Washington (1975).



Fondé par Paul Allen et William Gates, Microsoft est une société à multiples facettes : spécialiste tout à la fois de systèmes d'exploitation, de logiciels système, de logiciels de programmation, de logiciels bureautique, de logiciels multimédia et de logiciels de jeu. Microsoft est également présente dans les secteurs des périphériques et des consoles de jeu.



A partir de la seconde moitié des années 90, Microsoft mène une politique volontariste et offensive pour faire reconnaître son nom parmi la communauté des gamers. Rappelons ici quelques éléments de cette politique : création, rachat complet et partiel de sociétés (voir Trivia 1). En plus, Microsoft va se lancer dans des partenariats divers visant à encourager les développements pour Windows 95. Ces encouragements peuvent prendre la forme de participations dans des nouvelles sociétés, des accords d'édition et/ou des financements de titres.



Ainsi, deux sociétés comme Lobotomy Software et Beam Software ont être encouragées par Microsoft dans leurs développements pour offrir à la société de Redmond une offre dans le segment des jeux de sport avec «Microsoft Soccer» et «NBA Full Court Press» (voir Trivia 2), la même année (1996). Avec «Microsoft Golf» l'ensemble de ces jeux forme la base de ce qui va bientôt devenir la segmentation "Microsoft SPORTS".



Par ailleurs, Strategic Studies Group sera encouragée en 1996 par Microsoft à développer une nouvelle version de «Reach for the Stars» pour Windows 95. Sa sortie est prévue pour 1998, mais au terme d'un cycle de développement mal évalué, le jeu ne sortira qu'en 2000 ! En ce qui concerne la société britannique Rebellion Developments, Microsoft va financer le développement d'un jeu de stratégie temps réel pour Windows 95, «Devil's Own». Enfin, Microsoft fait les yeux doux à Monolith Productions. Cette dernière a notamment participé à deux Game Samplers de Windows 95 et s'engage plus encore en annonçant toute une série de nouveaux jeux, comme par exemple «Shogo: Mobile Armor Division». Il faut dire que les deux sociétés sont amies et voisines, puisque de Redmond à Kirckland, il y a seulement 4 miles et quelques minutes de route. Mais si l'ensemble de ces titres n'auraient pas pu voir le jour sans le soutien de Microsoft, ils ne sont cependant pas signés par la société de Redmond, alors que Microsoft a des engagements encore plus profonds dans trois autres sociétés : Atomic Games, Digital Anvil et Ensemble Studios.



Basé à Austin, Texas, Digital Anvil a été fondé par des anciens membres de la société américaine Origin comme Chris Roberts (de la série Wing Commander), Tony Zurovec (Crusader: No Remorse & No Regret) et Erin Roberts (de la série des Privateer). Microsoft va très rapidement financer la société pour en obtenir des droits d'édition exclusifs signés dès le début de l'année 1997. Le 5 décembre 2000, Microsoft finira par racheter Digital Anvil et fermera la société 5 années plus tard, le 31 janvier 2006.



La nature ayant horreur du vide et pour finir sur l'offensive Microsoft, notons l'abandon du segment des jeux de réflexion par Spectrum HoloByte dans lequel Microsoft s'engouffre. Alors que pour ce segment de jeu, le porte-étendard du genre, j'ai nommé Alexey Pajitnov, est gentiment remercié (voir Trivia 3), il est immédiatement réengagé par Microsoft. Par ordre alphabétique, les titres Microsoft avec la patte d'Alexey Pajitnov seront «A.I. Puzzler», «Entertainment Pack: The Puzzle Collection», «Pandora's Box» et «Plus! Game Pack: Cards & Puzzles». Après tout ça, on ne pourra dire que Microsoft n'a pas eu l'intention d'imprimer son nom auprès des gamers. Voila voila. Et voila la liste alphabétique des sociétés impliquées dans l'offensive Microsoft :

Le segment du jeu en ligne n'est pas non plus oublié, puisque sur son Internet Gaming Zone (voir Trivia 4), à ses propres jeux («Flight Simulator 98», «Age of Empires», «Close Combat: A Bridge Too Far», «CART Precision Racing» et «Baseball 3D»), vont se joindre ceux des sociétés américaines Hasbro Interactive et LucasArts. Effectivement, suite à un accord signé avec cette dernière, on peut jouer à «Outlaws», «X-Wing vs. TIE Fighter», «Jedi Knight: Dark Forces II» et «Star Wars Rebellion» sur "la Zone", via le truchement du portail RebelHQ. Pour les joueurs occasionnels, l'accord signé avec Hasbro Interactive n'est pas moins stratégique. Au terme de celui-ci vont effectivement apparaître des versions en ligne de «Pictionary», «Risk», «Battleship», «Scrabble» et, ... et, ... believe it or not : «Monopoly» ! Quand on connaît les procès essuyés par Microsoft à la même époque pour pratiques monopolistiques autour de DOS, puis de Windows, il est inconscient, voire savoureux (selon la lecture que l'on en a) de voir apparaître sur son site un jeu dont l'objectif est de bâtir un monopole, immobilier, of course. Même pas peur (du ridicule) ! Quoiqu'il en soit, le on-line a le vent en poupe en ce second trimestre de l'année 1997 car on voit Microsoft, par le biais de Pete Higgins, son Vice Président de l'Internet Media Group, tenter de signer des accords décisifs car la concurrence est rude. Effectivement, au même moment Electronic Arts annonce qu'elle a signé un accord de ce type avec une autre pointure du jeu en ligne, la société américaine MPlayer.



Toujours dans le chapitre on-line, dans sa MSN Gaming Zone, Microsoft a organisé le tournoi "Kasparov contre le monde", qui, entre juin et octobre 1999, a vu s'opposer le champion à une équipe de quatre experts faisant équipe avec tous les internautes inscrits (vous obtiendrez plus de détails en Trivia 5 et admirerez la bannière ci-dessous).



Bannière de Kasparov vs World



Son adresse postale (US) : One Microsoft Way Redmond, WA 98052-7329.

Son adresse postale (FR) : 18 avenue du Québec, Courtaboeuf 1, 91957 Les Ulis.




Trivia 1

création de société avec DreamWorks Interactive, rachat complet avec Bruce Artwick Organization et, dans le même segment de la simulation de vol, on pourrait dire que Microsoft fait un rachat partiel de la société russe Flying Legends fin 1996, quand elle accueille une partie de l'équipe à l'origine de «Su-27 Flanker», soit en tout et pour tout 4 développeurs russes ainsi que leur direction, en la personne de Sergey Bezruchkin. L'ensemble fait ses bagages pour Redmond, et va développer, pour Microsoft la gamme de jeux «Microsoft Flight Simulator 2000». Autre rachat complet plus que notable, celui du constructeur de périphériques EXOS, capital pour sa technologie de retour de force appliquée aux joysticks, afin de compter également sur ce marché et empêcher quelque peu le rival Immersion de faire cavalier seul.



Trivia 2
pour ce jeu de basket, il est intéressant de noter que les commentaires sont assurés par Kevin Calabro, l'annonceur NBA des Seattle SuperSonics, équipe chère à Bill Gates.



Trivia 3

le départ d'Alexey Pajitnov de Spectrum HoloByte se déroule en février 1996 et fait suite à la réorganisation de la société. Effectivement, son nouveau CEO, Steve Race, entend se concentrer sur les segments des simulations, des jeux de stratégie et des jeux d'action. Deux segments sont abandonnés, les jeux de sport et les jeux de réflexion. Vous trouverez plus de détails à ce sujet dans la fiche société de Spectrum HoloByte. Les deux hommes doivent donc se séparer, "amicalement", lit-on dans un communiqué de presse, cependant on sent un léger ressentiment de la part d'Alexey Pajitnov. Effectivement, le succès de «Tetris» est difficilement duplicable et l'insuccès relatif des derniers jeux présentés sous son nom (comme «BreakThru!», «Clockwerx» et «Qwirks») a terni son image. Il s'en explique : il n'y est pour pas grand chose car chez Spectrum HoloByte, il a servi de prête-nom, les jeux cités appartenant à la gamme "Alexey Pajitnov Introduces" dans laquelle il n'a eu aucun rôle de conception. Il le jure, ce ne sera pas le cas chez Microsoft où il sera personnellement impliqué à la création de jeux. Hum, hum.



Trivia 4
lancée en octobre 1995, l'Internet Gaming Zone deviendra peu à peu la MSN Gaming Zone ou plus simplement "la Zone", où se retrouvent les joueurs en ligne. Microsoft a de gros espoirs en elle, et si j'en ai bien compris la philosophie, le service est gratuit pour tous les possesseurs officiels de jeux retail, par contre, des frais peuvent être engendrés pour jouer à des titres spécifiquement développés pour elle, comme des titres des sociétés américaines VR-1 ou encore Turbine Entertainment. En juin 1997, Microsoft publie ces chiffres : 275.000 membres et plus d'un millions de parties jouées au cours du mois précédent, ce qui constitue un record.



Trivia 5
la participation à ce tournoi nécessitait effectivement une inscription gratuite à la Gaming Zone. Le tournoi a ensuite démarré le 21 juin, avec Garry Kasparov qui ouvre le jeu le premier. Le lendemain, les quatre experts désignés (Etienne Bacrot, Florin Felecan, Irina Krush et Elisabeth Pahtz) proposent aux internautes les meilleures répliques possibles. Il leur incombera de voter pour le coup le plus adapté. 48 heures plus tard, Garry Kasparov répliquera et ainsi de suite, jusqu'à la fin de la partie. Le tournoi s'est ainsi étalé jusqu'au 27 octobre, avec une issue que vous découvrirez en fin de Trivia. Pendant le tournoi, un certain Danny King (commentateur du match contre Deep Blue en 1997) analyse les coups et organise toute une série d'événements annexes sur la Zone (chats, analyses de guest stars comme Viswanathan Anand, etc). L'équipe mondiale est très hétéroclite, avec cependant une majorité d'hommes, mais tous les âges sont représentés. La benjamine de la World Team a été présentée comme l'étoile montante britannique, âgée de ... seulement 4 ans. Son nom : Stephanie Hale. Etienne Bacrot, "notre" expert picard, était lui âgé de 22 ans à l'époque. Bon et bien, cékikagné ? Bref, au 58ème coup, Garry Kasparov s'est imposé ! Chapeau bas, monsieur !

News concernant Microsoft

Récompenses

  • Lauréat aux Labels PC 1989 dans la catégorie Label PC professionnel des années 80

Médias

News dans Joystick n°30 (9/1992) p114
Article dans Computer Gaming World n°105 (4/1993) p086
Interview dans 3D Simulation n°1 (12/1993) p055
Reportage dans PC Format n°34 (7/1994) p044
Reportage dans PC Zone n°32 (11/1995) p086
Interview dans User n°63 (11/1995) p046
Interview dans PC Player n°8/96 (8/1996) p020
Article dans PC Player n°15 (9/1996) p010
Reportage dans Joystick n°75 (10/1996) p140
Article dans Génération 4 n°102 (9/1997) p117
News dans Génération 4 n°105 (12/1997) p030
Article dans PC Player n°34 (6/1998) p056
Interview dans PC Gamer n°7-8 (8/2000) p043









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure