MICROPROSE

1982 2002PuceEtats-Unis Hunt Valley (voir sur l'atlas)
Autres noms : Microprose Simulation Software, MicroProse Software, Inc.
Développeur américain initialement basé à Parkton puis à Hunt Valley, Maryland (1982).

Fondé par Bill Stealey et Sid Meier, Microprose est une vénérable société dont le nom est associé à des jeux de simulation aérienne et des jeux de stratégie aussi "mythiques" que F19 Stealth Fighter, Civilization ou encore X-COM: UFO Defense.

Revenons aux débuts de la société, dont le nom complet est Microprose Simulation Software, comme en témoigne la presse de l'époque. Les deux hommes semblent s'être rencontrés à l'occasion d'un rendez-vous organisé par des amis en commun, pour leur intérêt convergeant à propos des simulateurs de vol. Au cours d'une pause d'un séminaire d'entreprise au MGM Grand Hotel de Las Vegas, Nevada, les deux hommes se retrouvent à s'affronter sur Red Baron, une célèbre borne d'arcade Atari. Arrive ce qui doit arriver : le pilote expérimenté se fait devancer par le programmeur. Sid Meier explique ainsi sa réussite : les déplacements (on ne parlait pas encore d'IA) des avions ennemis sont tellement prédictibles qu'il n'a aucun mal à les anticiper. Les fondements de Microprose sont dès lors lancés : Sid Meier s'engage à produire un bien meilleur jeu et Bill Stealey s'engage à le commercialiser. Ce dernier a déjà une réputation de vendeur émérite et dans la presse de l'époque, on aime à raconter qu'il pourrait sans difficulté vendre des réfrigérateurs à chaque habitant de l'Alaska. Qu'importent ces railleries, et gloire à la borne d'arcade qui les a fait se rencontrer. Cette borne est tellement mythique qu'ils ont voulu quelque temps plus tard l'acquérir et ce ne fut pas chose facile (voir Trivia 1). Que ne ferait-on pas pour revivre l'histoire et partir sur une histoire institutionnelle quelque peu originale, s'éloignant des garages californiens.

Les talents combinés de Sid et Bill (je n'ai pas écris Ted et Bill, hein) font que leur premier titre, Hellcat Ace, est considéré comme un succès que la petite équipe va reproduire rapidement avec des titres comme Spitfire Ace, et va associer son nom à des simulations aériennes fun.

Fin 1996, un procès oppose MicroProse Software à Acclaim Entertainment. Effectivement, le 4 novembre 1996, les deux sociétés avaient signé un accord visant à synchroniser la sortie de leurs interprétations respectives de la licence Magic: The Gathering. Acclaim Entertainment ayant ouvert le feu en premier avec Magic: The Gathering - Battlemage, et MicroProse attaque cette dernière le 22 janvier 1997 pour rupture de contrat. En attendant, elle envoie sa version en duplication le 24 février pour une livraison prévue le 7 mars.

Fin 1997, après quatre années déficitaires, MicroProse est à la neuvième place de l'édition de logiciels aux États-Unis (source : PC Data) et se fait courtiser par la société américaine GT Interactive Software Corporation qui lui offre 250 millions de dollars en actions. Pour GT, MicroProse est la mariée idéale : non seulement MicroProse rééquilibre le mix de son chiffre d'affaires entre édition et distribution, mais également, ses cinq unités de développement sont attractives, GT consolidant ainsi son offre de logiciels dans deux domaines ou elle a des faiblesses criantes, c'est-à-dire les jeux de stratégie et de simulation. Après un période de flottement de deux mois, entre le 5 octobre et le 5 décembre, alors même que cette opération avait été approuvée par les conseils d'administration des deux sociétés, l'accord n'est finalement pas signé par les deux dirigeants respectifs.

Sans qu'il y ait de liaisons claires entre les deux événements, et toujours en décembre 1997, MicroProse finalise son acquisition de la marque au trèfle, j'ai nommé la société Hartland Trefoil, créatrice du jeu de plateau Civilization. MicroProse solidifie ainsi son association avec la marque Civilization, lancée par Francis Tresham, son créateur, en 1980. Ainsi intégré à MicroProse, Francis Tresham deviendra consultant.

Le premier slogan de la société est : "The Action is Simulated — the Excitement is REAL!!", remplacé par "MicroProse(tm). Simulation Software" (1987-1990), puis "MicroProse(tm). Entertainment Software" (1992) et MicroProse(tm). Seriously Fun Software (1992). Sur des publicités françaises, on lit des traductions plus ou moins littérales : "L'action est prenante. La simulation est réelle" (1987) ou encore "MicroProse(tm). Logiciels de simulation" (1989).

Son adresse postale (1) : Parkton, MD
Son adresse postale (2) : 10616 Beaver Dam Road, Hunt Valley, MD 2l030.
Son adresse postale (US) : 2490 Mariner Square Loop, Alameda, CA 94501.
Son adresse postale (UK) : 2 Market Place, Tetbury, Gloucestershire, GL8 8DA.

Trivia 1
Je passe sur les détails mais à ce que j'en ai compris, la borne d'arcade fondatrice de la société aurait disparu de l’hôtel en question, à l'occasion d'un changement de propriétaire, dont le nouveau n'aurait pas voulu. La borne aurait quand même été retrouvée et elle aurait finalement été acquise par Microprose pour que les deux fondateurs puissent prendre une photo devant, afin de légitimer la légende. Au fait, rien de prouve que ce soit la "bonne" borne (celle de l'histoire, où ils n'ont vraisemblablement pas gravé leur nom dans le bois de la cabine, pour ne pas pas dire du "cabinet") mais elle ou une autre, peut importe en fait ! L'histoire aura sa photo et son symbole.

Trivia 2
Pour le lancement américain de UFO: Enemy Unknown, MicroProse a organisé un "UFO Sighting Contest" et donc demandé l'envoi de photos ou de cassettes vidéos de phénomènes touchant les objets volants non identifiés. Le gagnant a été récompensé par une invitation à l'Electronic Entertainment Expo (E3) d'Atlanta, Georgia, qui se tenait entre le 19 et le 21 juin 1997. Les suivants se sont consolés avec des copie du jeu, ainsi que des tee-shirts.
Minifier le texte

Jeux developpes (11)

Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.